Aquí y allí, journal d’une exilée

En rangeant l’appartement de sa grand-mère décédée, Anna trouve un carnet.
Elle y découvre un amour gardé secret, vécu dans l’euphorie de la République espagnole des années 30. Des photographies s’entrelacent laissant ressurgir les souvenirs d’une époque. Entre l’Espagne et la France, se révèle le parcours singulier de Lucía, la voix d’une femme émancipée malgré elle dans le tumulte de l’Histoire.

Existe en version court-métrage pédagogique (15 minutes).
Cinémaginaire d’Argelès-sur-mer / Girona Film Festival / Echos d’ici, Echos d’ailleurs à Labastide-Rouairoux / Cinespaña à Toulouse / Cinéma à la Frontière de Prats de Mollo / Traces de vies à Clermont-Ferrand / Sélection Occitanie Films Mois du Doc 2019 / Partie(s) de campagne

Le Pays rémanent

Dans le bassin minier du nord de la France, Audrey mène des enquêtes paranormales chez des particuliers et sur des friches industrielles. En exerçant cette passion elle perçoit des indices, des signes : il s’est passé quelque chose dans cette région, quelque chose qui a commencé sous terre… Ici la mine c’est fini, mais c’est toujours là : les terrils, les chevalements, les corons et les monuments aux morts occupent à perte de vue le paysage. Mais la jeune femme ne peut se contenter de regarder des vestiges; elle veut comprendre cette vie passée. Pourquoi personne ne lui a jamais raconté? Tous les jours, au milieu de l’immense hypermarché dans lequel elle travaille, Audrey pense à ces galeries abandonnées et condamnées, à ceux qui y ont travaillé. Elle décide de fouiller ce passé obscur, et de voir si, à l’aide du paranormal, quelqu’un ou quelque chose est encore là pour répondre à ses questions.

Monsieur Raymond et les philosophes

Il vient d’être mis à la porte de son boulot et le voilà bien désemparé de se retrouver ainsi au chômage.
Mais sa déprime va être perturbée par d’étranges apparitions.
Des philosophes (morts !) viennent lui remonter le moral… à leur façon.

ZUT

Après plusieurs tentatives pour retrouver goût à la vie, il tente de se suicider. Mais trouver la mort n’est pas si simple pour lui. Désire-t-il vraiment mourir  ?

Boum

Une fois cette décision prise, il doit trouver des solutions pour s’éclairer et se chauffer. Mais la centrale nucléaire voisine est malade…

Les écrans ne s’éteindront pas avant les civilisations

Que dire, par quoi commencer ? Comment faire ? Un film peut-être. Essayer de coller ensemble des étincelles d’images et de sons. Est-ce que « Faire un film ça consiste à prendre des images et des sons du monde pour raconter une histoire » ? Et puis l’enfant arrive… Et l’histoire continue…

Dernière étoile à droite, tout droit jusqu’au matin

Dernière étoile à droite, tout droit jusqu’au matin est une tentative de saisir ce sentiment abstrait du moment où nous sommes prêts, ou pas, à franchir « le point de non retour » : celui qu’il faut dépasser lorsque l’on souhaite changer radicalement son quotidien, et se demander ce qui « fait société »

Sol Violette, l’éclosion d’une monnaie

Au plus proche de l’équipe du Sol-violette, le film donne à voir comment se construit, brique par brique, une monnaie complémentaire.
Un méticuleux travail de terrain, mené par des citoyen-nes passionné-e-s et passionnant-e-s.
À travers leurs questionnements, on découvrira comment une monnaie peut être utilisée comme un véritable outil.
Un outil de lutte contre la financiarisation des échanges économiques, et de ­­redynamisation de l’économie locale.
Mais aussi un outil d’éducation populaire qui permet une réappropriation citoyenne de la monnaie. Enfin un outil qui constitue peut-être un levier de transformation économique et solidaire.

La Terre & le Lait

Ils sont emblématiques d’un savoir-faire qui respecte encore les équilibres naturels mais qui reste fragile. Ce sont des personnalités et des trajectoire contrastées qui ont suscité ma curiosité et mon admiration.
J’ai voulu laisser un témoignage qui rende compte de leurs visages, de leurs gestes, de leur détermination et de leurs combats.
Enfin, au travers de ces portraits, ce sont plus globalement les choix d’évolution de l’agriculture et des modes de consommation que j’ai souhaité interroger.


Miren

Miren, bergère basque, élève seule ses brebis. Elle a créé un fromage singulier malgré un contexte économique fragile

Etivaz

Dans les Alpes suisses, Henri-Daniel et Aimée perpétuent et transmettent une tradition familiale de production de fromage, sous le regard de leurs petits-enfants.

Anawim

Dans un hameau de l’Aveyron, qu’elles ont retapé, sœur Marie élève les chèvres et sœur Bénédicte fait le fromage. Entre spiritualité et travail, la vie s‘écoule.

Belloc

Émilie, Fred et leurs deux petites filles vivent face aux Pyrénées, entourés de chèvres, brebis et vaches. Ils ont construit un projet de vie frugale et libre.

De l’eau dans le gasoil

Piqué par la curiosité, Patrick décide d’aller vérifier caméra au poing ce qu’il vient d’entrevoir à la télévision.
Cette enquête en forme de road-movie à bord d’une voiture has been mais pas encore vintage nous amène aux quatre coins de la France à la rencontre du petit monde du « dopage à l’eau », fait de bricoleurs inspirés, ingénieurs indépendants et scientifiques de tous bords.
C’est aussi le parcours initiatique d’un citoyen en quête de repères entre un modèle de société consumériste, les voix d’anonymes à la recherche d’alternatives à la dépendance énergétique et technologique.
La route est pleine de surprises !